Partie II Section VI

Section VI : Le problème des rapports entre la future administration américaine et l'Europe.

§1. La situation américaine.

Est-ce que vraiment les gouvernements européens veulent agir?
Rien n'a été décidé pour le moment et s'ils veulent agir, que peut on faire sans devoir passer par le paiement d'intérêts exorbitants au secteur bancaire?

La consommation américaine a baissé de 15% en un mois et en 8 jours elle vient de baisser d'environ 11% ce qui ne s'était jamais vu dans l'histoire économique moderne.
D'après ce qu'aujourd'hui on peut savoir, pour l'année 2008-2009, le budget américain aura un déficit budgétaire de 15 à 18% du PIB ce qui est actuellement impensable en Europe.
En Europe pour le moment, il ne se passe rien.

Les USA, unanimement, vont se lancer dans le programme le plus keynésien qui n'ait jamais été envisagé càd une augmentation massive des dépenses publiques d'investissement et notamment d'investissement dans la recherche, l'éducation , la santé ... et également la reconstitution des retraites des ménages américains n'ayant plus rien. Et ce programme ne sera pas accompagné d'augmentation des impôts parce que les 2 bases de la croissance américaine sont les dépenses publiques et la consommation des ménages. Les entreprises américaines n'investissent que si elles sont certaines que les ménages vont augmenter leur consommation. Le résultat est que un manifeste signé par 72 professeurs d'économie américains et parmi les plus orthodoxes a pour titre « que Keynes revive »

Ce programme anticrise est un programme a long terme d'après l'office économique du Congrès la crise économique américaine a commencé bien avant la crise financière, dès probablement le début de 2007 et si on ne fait rien , personne ne sait quand elle pourra s'arrêter. Et le Président Obama vient de déclarer « si on ne fait rien, c'est l'état d'urgence, des émeutes dans les villes et le pays va devenir totalement ingouvernable ». Il s'agit de dépenses civiles, on est d'accord pour se débarrasser de l'Irak, etc...

Crise mondiale implique une action mondiale commune. Si la crise de 1929 se termine par une guerre, c'est parce que personne n'avait pu se mettre d'accord sur une politique commune.

§2. La situation européenne.

Il y a aujourd'hui l'Angleterre qui adopte la même politique que les USA mais reste ce qui est la préoccupation majeure de tous les milieux internationaux : que va-t-il se passer en Europe et notamment dans la zone Euro?

Ce qui soulève certaines questions :
Est-ce que les dirigeants européens importants (allemands et français) se rendent-ils vraiment compte de ce que nous sommes dans la 2ème crise mondiale? Est-ce qu'ils sont particulièrement inquiets de la situation économique?

La réponse est malheureusement non. Le seul pays où le gouvernement est vraiment affolé c'est l'Espagne où l'économie s'est écroulée suite à l'effondrement de la spéculation immobilière mais ni en Allemagne ni en France on a vraiment envisagé des plans de l'ampleur de l'administration américaine. Le silence des partis dits de droite est exactement aussi accablant que le silence des partis dits de gauche.

Pourquoi actuellement y a-t-il une pareille réticence de la part de la France et de l'Allemagne à coopérer avec les USA pour une politique massive de relance? Alors qu'il y a pourtant urgence. Pourquoi y a-t-il urgence?

Les chiffres du chômage effectif de la réduction des salaires réels sont aussi alarmants en France et en Allemagne qu'ils ne le sont aux USA. Le taux effectif de sous emploi et de chômage en France est d'environ 40% et en Allemagne de 30 à 35%.

Pourquoi ne fait-on rien?
Parce que la classe politique française et allemande reste fondamentalement anti Keynésienne. Rien ne doit être fait pour la consommation ni pour les ménages. En ce qui concerne les dépenses publiques en France et en Allemagne, on reste obsédé par la dette publique qui serait un fardeau insoutenable pour l'avenir et on envisage seulement des subventions accordées aux entreprises et aux banques mais rien qui recréerait le dynamisme de l'économie.

Mais, les européens se sont mis dans une situation totalement inextricable. À supposer que les gouvernements français et allemand veulent agir, comment le pourraient-ils?
C'est le problème qui apparaît en Europe.

Comment les USA et l'Angleterre vont-ils financer cette augmentation considérable des investissements publics?
Le ministère des finances va donner ordre au gouverneur de la banque centrale de créer autant de monnaie qu'il le faut à taux d'intérêt 0 et en échange, on remettra à la banque centrale des obligations publiques. Cette monnaie créée aura pour but d'augmenter les investissements publics.

Désormais, les dépenses ne coûteront rien au gouvernement américain et la dette publique sera détenue par une administration américaine ou anglaise.
Dans la mesure où cette création monétaire sauve une économie du désastre, où elle soutient la croissance, elle ne peut pas être inflationniste.

Pourquoi ce mécanisme simple est il impossible en Europe? Et qui l'a rendu impossible?
Le traité qui a créé l'Euro, le traité de Maastricht. Dans le système européen, on a créé banque centrale qui est la seule institution au monde authentiquement supra nationale. La BCE, qui émet les euros, est déclarée totalement indépendante non seulement de tous les Etats de la zone euro mais en plus, de toutes les institutions européennes présentes et futures.

Cette situation n'existe nul par ailleurs et n'a jamais existé historiquement. Ce qui signifie qu'aucun Etat n'a le pouvoir de donner des ordres à la BCE et ce qui est étonnant est que l'on insère une règle d'après laquelle île st interdit à la BCE de créer directement ou indirectement de la monnaie pour les Etats membres. Le mécanisme de financement des politiques anticrise est a priori exclu.

La BCE reçoit pour mission exclusive de garantir ce qui n'avait jamais exister : la stabilité absolue des prix. Et la BCE a interprété ce statut comme signifiant qu'elle devait toujours maintenir le chômage à son niveau naturel. C'est totalement extravagant, le taux de chômage naturel tel qu'il est mentionné dans les documents de la BCE est le taux de chômage suffisamment élevé pour expressément, explicitement, anéantir le pouvoir de négociation des salariés. Et la BCE évalue à 9% ce taux naturel de chômage.

Dès lors, comme la BCE fixe de manière totalement arbitraire les taux d'intérêt applicables en Europe, elle répond à la situation actuelle : « le chômage augmente donc les prix finiront par baisser, dont il n'y a aucune raison de changer de politique à long terme ».

Ce système est aujourd'hui le principal obstacle à toute sortie mondiale de la crise car à supposer qu'un Etat veuille avoir une politique de type américaine, comment se financera-t-il? Par les banques privées car il n'y a pas de possibilité de recours à la BCE. Or les banques privées européennes demandent des taux d'intérêts exorbitants, elles sont au bord de la faillite et n'ont aucune envie d'augmenter les crédits consentis à l'Etat. Ce système était déjà en lui-même ^particulièrement inadapté à la situation actuelle.
2 évènements le rendent encore plus explosif à tel point qu'il est l'un des principaux sujets actuellement de débat dans ce qui sera le ministère des affaires étrangères d'Hillary Clinton et du ministère des finances américain.

La BCE alors qu'elle refuse, en appliquant sont statut, de créer de la monnaie pour les Etats, a consenti des crédits considérables en dollars à des pays non membres de la zone Euro (Ukraine, Hongrie etc.).

Il y a plus grave encore : comment la BCE a-t-elle pu se procurer des dollars?
Elle les a emprunté à la banque centrale américaine. Aujourd'hui la BCE doit à peu près 475 milliards de dollars à la banque centrale américaine. D'où le problème de l'échéance au 1er mars, et le problème de ce que doivent faire les américains. Ou bien réclamer le remboursement mais à ce moment là, la BCE serait quasi en faillite car n'ayant pas de dollars et ne pouvant vendre d'Euros car personne n'en veut, le scénario pourrait être que le coût de l'Euro par rapport au dollars tendrait vers 0, ce qui serait du quasi jamais vu. Ou bien, les USA renouvellent le prêt à l'Europe mais sous des conditions.

Alors l'idée serait telle que les USA exigent que l'Europe change radicalement de politique économique et qu'elle adopte enfin une politique de relance, ce qui exigerait que l'on réécrive entièrement toutes les règles régissant l'Euro et l'UE. L'alternative serait donc soit que l'Europe s'en tienne à sa politique mais que l'Euro disparaisse ou alors que l'Europe change totalement, ce qui exigeraient une sorte de révolution intellectuelle en Europe. C'est un débat qui fait rage actuellement surtout que, tous les jours on découvre que l'Europe est beaucoup plus endettée en dollars qu'on ne le pensait.

Finalement, la BCE ne dépend pas des Etats européens mais elle dépendrait finalement du gouvernement américain.

Ce changement impliquerait l'abrogation du 2ème carcan que s'est imposé l'Europe qui est ce pacte de stabilité et croissance.


Comment sortir de ces règles?
Il faudrait juridiquement un accord unanime des membres de l'UE, cet accord est pour le moment problématique. Ou alors, un Etat pourrait se rebeller et exiger que la BCE renonce à cette interdiction. Mais pour le moment aucun Etat européen n'y est prêt.

Commentaires (1)

1. vibram five fingers (site web) 22/04/2012

<p> Moreover, vibram five fingers this go shopping series features designs for your basic and / or most occasions. To get an also larger sized selection, dsw.org provides more patterns, prolonged shapes together with kids' vibram several arms shoes or boots. DSW gives a free of charge, award-winning customer loyalty software, DSW Rewards, whereby vibram five fingers uk clients acquire accreditations towards future DSW products and services and vibram fingers acquire extraordinary member-only offers...ashiahihiahiha </p>

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site