Partie II Section IV

Section IV : La crise dans les pays riches.

§1. Les USA.

Étant donné l'aggravation de jour en jour de la crise économique aux USA, tous les économistes américains s'entendent aujourd'hui pour un plan massif de véritable reconstruction de l'économie américaine fondé sur les dépenses publiques, sur l'investissement public (au sens large). Cela signifie que, comme vient de le déclarer l'ancien secrétaire d'Etat aux finances de l'administration Clinton, Robert Rubin, (qui avait souhaité des excédents budgétaires) il s'était totalement trompé. Le seul moyen de sauver l'économie américaine est d'accepter désormais une augmentation sans limites de l'investissement public, donc plus aucune limite apportée à la dette publique, au déficit budgétaire.

Mais les USA ne peuvent pas, à eux seuls, stopper une crise qui est aujourd'hui mondiale.

Donc, reste le problème qui est en suspens : Qui, aujourd'hui, est prêt à coopérer avec les USA pour relancer l'économie mondiale?

Il y a dans l'économie mondiale, aujourd'hui, plusieurs acteurs qui sont ou qui seraient suffisamment puissants pour contribuer à la lutte contre la crise. Nous en avons fondamentalement 3 :
_L'Angleterre.
_Le Japon.
_La zone Euro.

§2. Le problème en Angleterre et au Japon

A. L'Angleterre

Le gouvernement anglais, qui, au temps de l'administration Blair, était partisan d'un équilibre du budget, vient d'adopter une politique encore plus radicale que la future administration Obama. Le 1er ministre anglais, Gordon Brown vient de déclarer que « désormais, nous devons tout jouer sur l'accroissement de la dette publique notamment dans le domaine social et dans l'enseignement ». Dans son discours à la chambre des communes, il vient de déclarer que Keynes avait entièrement raison, que le capitalisme privé a fait faillite, que l'Angleterre ne peut être sauvée qu'en choisissant la voie américaine en socialisant l'économie, en dépensant pour la santé, pour les universités, et sans que plus aucune limite ne soit posée au déficit du budget.

Gordon Brown a déclaré que la baisse de la livre sterling ne l'intéressait absolument pas.

L'Angleterre est désormais totalement alignée sur les USA.

B. Le Japon.


Le pouvoir appartient totalement au ministère des finances. Le budget rédigé par les hauts fonctionnaires n'est même pas dicuté par le parlement du Japon.
Le gouvernement japonais s'en tient à sa politique traditionnelle, le seul moteur de la croissance, ce sont les exportations, nous devons donc réaliser un excédent commercial et comme les exportations japonaises actuellement s'écroulent parce que, pour des raisons inexpliquées, la monnaie japonaise monte en flèche par rapport à toutes les autres monnaies (réévaluation de 70% par rapport au dollars et à l'Euro).

Le Japon ne peut plus exporter. Pour réagir, le ministère des finances a décidé de couper au maximum les salaires et la consommation. Il y a donc déflation de l'économie japonaise, qui se marque en particulier par le fait que les frais d'inscriptions dans les universités viennent d'être multiplié de 300%. Cela signifie que les familles japonaises sont désormais obligé de réduire au maximum leurs consommation pour payer les frais de scolarité de leurs fils (pas les filles car société anti féministe).

§3. Le problème de la zone Euro.

Tout le monde est d'accord aujourd'hui, la zone Euro est pratiquement l'équivalent en terme de richesse économique, au bloc USA-Angleterre. Une véritable politique de sauvetage de l'économie mondiale ne peut donc pas avoir lieu sans la participation de la zone Euro.

Le pire serait que les dirigeants de la zone euro pratiquent exactement l'inverse de la politique américaine.

Pourquoi en serait-il ainsi?
La crise financière en Europe est aussi grave et probablement encore plus grave que la crise financière américaine. Toutes les grandes banques françaises, allemandes, italiennes, espagnoles, sont quasi au bord de la faillite. Ce qui signifie que les pertes subies (notamment par la société générale pour prendre le cas de la France) sont tellement importantes que si elles ne sont pas compensées, la banque n'a plus qu'à être re nationalisée, ou bien elle disparaîtra.

Si rien ne change, le cours des actions risque de tomber jusqu'à un niveau 0 dans un délai d'un mois. Une des raisons en est que les banques européennes ont violé toutes les règles qui sont enseignées aux étudiants de gestion, sinon toutes les règles en matière de droit commercial et bancaire. Les banques françaises et allemandes ont consenti des prêts de milliards de dollars à des entreprises et des gouvernements qui n'avaient aucune assise financière (notamment l'Ukraine) mais ces dollars, elles les ont emprunté à des banques américaines.
Aujourd'hui les banques américaines veulent récupérer leurs dollars puisqu'elles même sont au bord de la faillite. Mais les banques européennes n'ont plus cet argent.
D'ici quelques jours, la BCE doit rembourser à la Banque Centrale américaine entre 75 et 100 milliards de dollars qui ont été pretés.

La crise réelle en Europe est déjà probablement beaucoup plus grave en France, Allemagne et Espagne qu'elle ne l'est aux USA. Le chômage effectif explose littéralement. Toutes les entreprises automobiles en France, suivent la voie de leurs collègues américains, elles menacent de fermer leurs portes si le gouvernement ne leur avance pas d'argent.

Que veut faire l'Europe?
C'est un problème compliqué à cause notamment des règles juridiques invraisemblables dans lesquelles l'UE s'est enfermée. Ainsi, si l'on veut agir, on ne peut agir qu'en violant délibérément les règles régissant le droit européen et en particulier en France, dans la dernière réforme de la Constitution, un amendement a été voté au terme duquel est irrecevable tout projet ou proposition de loi mettant en cause l'équilibre des comptes publics. La France est le seul pays au monde à avoir fait cela.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site