Partie II Section III §1.

Section III : Le programme de reconstruction de l'économie et de la société américaine.

Face à cette situation, qui affole les responsables américains, se pose l'urgence d'un programme de reconstruction totale de l'économie et de la société américaine sur la base de l'Etat.

§1. La panique de la population américaine.

Comment expliquer que cet accroissement du chômage provoque une telle panique dans les milieux dirigeants américains alors que, sans tomber dans la polémique l'augmentation du chômage, en France cela ne trouble pas particulièrement les dirigeants français ?

La raison en est que la société américaine est plus fragile que la société française et que les américains sont finalement moins tolérants de leur appauvrissement que les français. Puisque le Président Obama a déclaré « un chômage supérieur à 9% aboutirait à la proclamation dans tous les USA de la loi d'exception ».

Et de même, c'est un problème fondamentalement actuel, on constate aux USA une véritable panique de tous les américains que l'on ne constate pas en France.

Pourquoi cela?
Le point de départ du programme de reconstruction des USA est que tout ce qui assurait la stabilité, la prospérité de l'économie américaine a disparu et elle a disparu du fait des choix politiques de l'administration Bush, choix qui étaient inspirés d'une foi fanatique en l'économie de marché, mais d'un marché qui favorisait certains groupes au détriment de la plus grande partie de la population.

La destruction des bases de la croissance américaine explique pourquoi la crise financière suscite une telle panique aujourd'hui en raison de 3 facteurs :
_La plupart des ménages américains découvrent qu'il n'auront plus rien pour vivre lorsqu'ils seront retraités.
_Du fait de la politique de réduction des dépenses publiques de l'administration Bush, les frais de scolarité ont monté dans des proportions astronomiques alors que la qualité de l'enseignement, elle, baisse.
_La crise a détruit ce qui restait d'un système de santé.

A. Le problème des retraites.

La population américaine tend à vieillir, ce qui n'est ni un mal ni un bien. Mais le problème est que les retraites américaines sont financées par des prélèvements obligatoires des employeurs sur les salaires, prélèvements qui sont ensuite reversés à des institutions purement privées, les fonds de pension, qui ont une liberté totale de placer ces fonds de pension, et ces institutions les ont placé dans les actions les moins bonnes. Le résultat est qu'aujourd'hui, à peu près la moitié des ménages américains qui avaient cotisé pour leur retraite n'ont plus rien car le capital de leur fond de pension est tombé à 0. Ce qui montre l'extraordinaire danger de ces mécanismes de retraits purement privés par fond de pension qui ne visaient que des plus values à court terme.

C'est ce qui explique que des États où la population est vieillissante ont voté en masse pour les démocrates en contradiction avec leurs positions.

B. Le problème de l'éducation.

Cette hausse vertigineuse des coûts de l'éducation et de sa qualité atteint non seulement l'enseignement primaire et secondaire mais également le secteur universitaire. Comme les Etats prennent à leur charge les dépenses de cet enseignement public, les Etats les plus pauvres et les plus conservateurs (Texas) vont réduire au maximum leurs dépenses. Le résultat est que le niveau d'enseignement de la jeunesse américaine est absolument affligeant.

Comme tout est géré par les Etats, dans la moitié des Etats tels que le Texas on enseigne le créationnisme. Et pratiquement n'importe qui peut devenir enseignant car le système de concours n'existe pas. Du même coup, la jeunesse américaine est quasi dernière dans la plupart des domaines de l'enseignement (sauf dans le sport qui reste le dernier ressort). Du même coup, les universités publiques, en même temps qu'elles augmentent les frais de scolarité, sont obligées de réduire la qualité de l'enseignement. Cela aboutit au fait que les ménages américains sont obligés de réduire au maximum leur consommation pour essayer de faire entrer leurs enfants dans des écoles privées.
La consommation tombe quasiment au niveau de subsistance.

C. Le problème de la santé.

Les frais de santé ont augmenté dans des proportions énormes car les hôpitaux publics et les compagnies d'assurance qui couvrent les frais médicaux, avaient aussi investi tout leur argent à la bourse et ont perdu énormément et augmentent donc les frais de médecine et d'hospitalisation pour compenser. Aujourd'hui, pratiquement la moitié des ménages américains est désormais hors système de santé. Elle n'est pas assez pauvre pour bénéficier des régimes d'aide aux plus pauvres et n'est pas assez riches pour supporter elle-même les frais de santé. De plus, les compagnies d'assurances viennent de décider qu'elles n'assureraient plus les maladies jugées incurables.

Pour essayer que aux moins leurs enfants soient soignés, les classes moyennes ont encore plus réduit leur consommation.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site