Partie II Section II

Section II : Les objectifs de l'administration Obama.

Quels sont les choix désastreux que veut corriger l'administration Obama?

§1. L'administration Bush et ses désastres.

La croissance stable de l'économie américaine de 1954 à 2000 reposait sur 2 piliers.
Le 1er était la croissance de la consommation au sens large du terme et le 2ème était la croissance des dépenses publiques et notamment des dépenses publiques nettes de l'Etat c.à.d. des déficits budgétaires.


Pourquoi la consommation des ménages a-t-elle pu être le fondement de la croissance?
Pour 2 raisons :
_Durant toute cette période, les salaires augmentent et ils augmentent parce que l'économie atteint pratiquement le plein emploi et que le marché du travail américain n'est pas du tout ce qu'on enseigne dans les médias français.
_L'endettement des ménages. Contrairement à ce qui se passe en Europe, les ménages américains financent à peu près la moitié de leur consommation par un endettement envers les banques.

Pourquoi le système fonctionne-t-il?
Plus les ménages s'endettaient, plus les ventes des entreprises augmentaient donc plus les entreprises augmentaient l'emploi. L'économie américaine fonctionnait de manière stable car on payait les dettes grâce aux hausses de salaires futures.

Pourquoi les entreprises avaient-elles une vision tellement optimiste de l'avenir?
Parce qu'il y avait un encrage qui était l'augmentation budgétaire des dépenses publiques. Toutes les entreprises faisaient des paris grâce à l'Etat, elles étaient assuré d'avoir une croissance et une demande qui leur assurerait des profits nécessaires. Et cette croissance des dépenses publiques portait non seulement sur l'investissement proprement dit mais aussi sur ce que les américains appellent les investissements dans la richesse humaine.

Durant cette période, les marchés financiers sont relativement stables, le cour des actions augmente parallèlement à la production donc tout se passe bien. Mais arrive en 2000, une administration. Avec Bush, arrive au pouvoir un groupe d'économistes dogmatique dont le principe est : pour garantir une croissance durable, nous devons progressivement détruire le rôle de l'Etat dans l'économie américaine. Les 2 économistes les plus responsables de cette évolution sont Mankiw et le président de la banque fédérale de réserve : Greenspan (partisan fanatique de l'économie de marché) qui va se donner pour objectif explicite de faire reposer la croissance sur les marchés financiers.
Toutes les mesures de réglementation des institutions financières sont supprimées. Toutes les banques deviennent totalement libres de consentir des crédits pour n'importe quel type d'opération. Les fonds de pension deviennent libres d'investir l'épargne des retraités à la bourse.
L'administration Bush décide par décret présidentiel de supprimer progressivement toute la réglementation du marché du travail. On donne aux entreprises le droit de dénoncer unilatéralement les conventions d'entreprises et de licencier sans motif leur personnel. Le résultat de cette politique est que à partir de 2000, le revenu du travail aux USA commence à chuter. Pendant 8 ans le pourvoir d'achat des ménages chute et cela se traduit par une augmentation de la part des profits va alors arriver aux Etats-Unis.

Cette fois, c'est un endettement engendré par une pauvreté croissante. Les banques continuent à offrir des crédits sachant parfaitement que les emprunteurs ne pourront pas rembourser. Les banques font le raisonnement pervers suivant : de toute façon, les ménages auront bien un gage et celui-ci c'est fondamentalement leur maison. Comme la société américaine est fondée sur la propriété, les banques se basent sur des modèles mathématiques qui font prévoir que jusqu'à la fin des temps, le prix des maison augmentera. Et dès lors, si les ménages ne payent pas, on reprend leur maison et on les revend.

Sur quoi se font ces prévisions? Sur rigoureusement rien.

§2. Les ambitions d'Obama.

Mais en même temps, l'administration Bush, pour la 1ère fois dans l'histoire américaine, veut mettre en œuvre une politique budgétaire conservatrice. C.à.d. on va couper toutes les dépenses civiles aussi bien les dépenses d'investissement matériel que les dépenses de personnel pour plusieurs raisons :
Une conviction dogmatique religieuse : les responsables républicains abandonnent tout raisonnement et l'opposition entre l'Etat et le marché devient une opposition entre le bien et le mal.
Le gouvernement se donne comme objectif un excédent budgétaire. On appauvrissait le secteur privé et cela dans le but de rembourser la dette publique.

A. Le remboursement de la dette publique.

Pourquoi vouloir rembourser la dette publique?
On espérait que les banques allaient utiliser l'argent que le gouvernement fédéral leur donnait pour acheter des actions privées et donc pour faire monté en flèche le cours des actions.
Le gouvernement Bush est celui qui a le plus augmenter les dépenses militaires de toutes les administrations américaines.
Mankiw et Greenspan convainquent G. Bush que ce sont les riches qui font marcher l'économie et comment le feraient-il? Parce qu'ils épargnent et c'est grâce à cela que l'investissement augmente. D'où la politique qui va donner le coup du lapin à l'économie américaine : on va effectuer des coupures massives d'impôts directes sur les revenus les plus élevés (plus de 300 000$).

Toutes ces erreurs de politique économique de l'administration Bush a fait que l'économie réelle a commencé à plonger, le chômage réel dès l'année 2005 atteint 5,5% ce qui est jugé intolérable par les américains. Le taux de chômage effectif atteint probablement 13% donc des taux de chômage très faible par rapport au taux français qui sont regardés comme insoutenables.

À ce moment là, les gains réels, les profits réels retirés par les entreprises de leurs dépenses de production tendent à baisser et il va y avoir alors une fuite éperdue vers la spéculation financière ce qui signifie que les banques vont de moins en moins accorder de crédit à l'économie réelle, elles vont comme avant 1929 soutenir par leurs crédits et donc la création de monnaie des opérations financières de plus en plus spéculatives. Les marchés financiers américains deviennent une pyramide reposant sur une base devenant totalement inexistante.

Par conséquent, on comprend ce qui se passe : dès lors que certains ménages commencent à ne plus pouvoir payer leurs intérêts, ils vendent leur maison et ils vont dans des moto cars et une population migrante se développe ainsi.

Aussitôt que des maisons commencent à être vendues, tous les paris se renversent de manière brutale, tout le monde anticipe que le prix des maisons va baisser et tous les actifs financiers qui avaient enregistrer ces paris voient leurs valeurs tendre vers zéro. Les banques demandent le remboursement de leurs crédits consentis à des investisseurs divers. Les actions des banques s'écroulent et celles-ci se trouvent avec des bilans où les actifs ne valent plus rien. C'est là où les responsables américains se souviennent de ce qui s'était passé au début des années 30 quand les déposants retirent leur argent des banques et demandent le remboursement en cash mais les banques n'en ont plus d'où le risque d'un effondrement total du système, les crédits s'arrêtent totalement et la crise réelle apparaît cumulative.

C'est la dessus qu'intervient la campagne électorale. L'inquiétude est telle dans le public américain que tout le monde espère un changement et celui-ci est attendu par des choix radicalement différents en terme de politique économique. À ce moment là, se pose la question ultime :

B. Qu'Est-ce qu'Obama et son équipe envisagent?

D'abord, restaurer l'Etat, c'est un des thèmes le plus constant de la campagne d'Obama. Reconstruire l'Etat fédéral, refaire de l'Etat l'encrage, le guide de l'économie américaine. L'air du libéralisme économique est morte et probablement pour très longtemps.

Comment relancer ce rôle de l'Etat?
D'abord par un programme à long terme de croissance des investissements publics dans tous les domaines où on estime que ces investissements répondent à une demande véritable.

Quelles sont les priorités déjà annoncées?
La santé publique, c.à.d. donner à tous les américains une couverture sociale et médicale (45 Millions n'en n'ont pas).
Une nouvelle priorité est celle de l'éducation, primaire, secondaire et surtout universitaire. Galbraith a dit très clairement « l'administration Bush a choisi de fonder la puissance américaine sur l'intervention militaire, nous la fonderons sur les universités ». Ce qui signifie réduction des frais d'enseignement universitaire de façon à les rendre accessibles à la majorité et développer les formations les plus générales. Tous les conseillers d'Obama admettent que ce qui a tué la culture américaine c'est l'obsession des écoles commerciales et de la gestion.
Les infrastructures (routes, aéroports, train etc...) que l'on a complètement négligé. Des programmes en même temps visant l'environnement et notamment d'une part de rendre les USA indépendants des importations de pétrole et surtout indépendants du pétrole lui-même. Ce qui exigera des dépenses considérables. Dépenses en même temps pour la restauration des zones polluées.
Une augmentation des dépenses publiques de 7 à 8% par an en termes réels donc acceptation de déficit budgétaire de plus en plus important. Il n'y a plus aucun choix, on ne peut pas en même temps vouloir sauver l'économie et la société américaine par des investissements publics massifs et vouloir l'équilibre du budget et encore moins un excédent.


Comment la crise, ayant éclaté aux USA, s'accélérant à une vitesse insoupçonnée puisque à la fin du mois, toutes les entreprises automobiles envisagent de fermer leurs portes, comment réagissent les autorités américaines à cet égard.

Le 1er plan qui est celui soutenu par l'administration Bush expirant mais qui est tjs là et qui clairement n'est pas du tout prêt à aider la future administration Obama et ce plan est également celui soutenu par l'Europe et notamment par notre Président. Ce plan peut se résumer par une déclaration du secrétaire au trésor : « pas un dollar pour les ménages, pas un dollar pour les entreprises, tous les milliards de dollars pour les banques et pour elles seules qu'elles soient américaines ou étrangères ».

Ce plan ne résout rien étant donné que les banques américaines refusent d'accorder le moindre prêt à l'économie réelle et que l'écroulement de l'économie américaine va tellement vite qu'on ne peut pas envisager qu'on puisse la reconstruire seulement à partir de crédits privés.

On en arrive à envisager ce qui est en train de s'élaborer dans l'équipe du président Obama un peu à la catastrophe dans un climat qui n'est pas très favorable.

L'idée centrale de l'équipe autour d'Obama (et notamment James Galbraith, Paul Krugman, Paul Higlitz et Robert Rubin) est que l'économie réelle des USA est en train de s'écrouler et déjà, on est dans l'équivalent de la crise de 1930-1931.

C. La situation actuelle.

Nous avons une augmentation brutale et imprévue du chômage. Le taux de chômage qui était il y a encore 1 an à 6% atteint le niveau jugé insoutenable aux USA de 8% et cela dans 2 secteurs :
L'économie américaine dépendait des services et surtout les services du secteur financier, or 50% des employés du secteur financier ont déjà été licenciés.
Les entreprises automobiles anticipant une réduction de la consommation des ménages licencient en masse. Le résultat est tel que la consommation américaine en l'espace d'un mois a baissé de 25% ce qui ne s'était jamais vu, même pas dans la crise de 1929.

Cette baisse de la consommation brutale a des répercussions mondiales. Du jour au lendemain, toutes les chaînes de supermarché ont annulé toutes leurs commandes à la Chine et aux pays en voie de développement. Le résultat est que toutes les entreprises chinoises modernes ont fermé leur porte et que d'urgence le gouvernement chinois envisage une reformulation totale de sa politique économique.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site